Archive for mai 2012

Knoema : Moteur de recherche d’infographies et de cartes

22 mai 2012

 Knoema est un nouveau moteur de recherche d’infographies et de cartes.

Knoema est un outil unique pour trouver des representations graphiques, de données brutes, des cartes et des datas sur une foule de sujets. Une sorte d’encyclopédie enrichie par ses usagers qui fait la part belle au data, nouvelle tendance forte de l’information sur le Web.

Knoema fonctionne à la manière d’un moteur de recherche. Vous pouvez parcourir les données présentes soit par catégories, soit par mots clés, soit en faisant une recherche par mots. Vous pouvez ensuite affiner les résultats par pays, par période. Tous les representations graphiques dans Knoema sont  téléchargeables. Elles peuvent être exportés et même intégrés grâce à un code fourni dans un site ou un blog.

Knoema offre aussi une serie d’options qui vont vous permettre de personnaliser votre utilisation de ce portail dédié aux données. Vous allez ainsi pouvoir contribuer en ajoutant vos propres créations. Le site propose aussi la possibilité de créer des pages personnalisées avec les infographies de votre choix et de les partager avec une communauté.

Publicités

« Les données privées sont le carburant du numérique » dixit la CNIL

21 mai 2012

Des propos d’Isabelle Falque-Pierrotin qui est présidente de la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL). Propos recueillis par Laure Belot pour le Monde et vous.

« Comment analysez-vous l’arrivée de réseaux sociaux s’engageant à ne pas utiliser les données personnelles des usagers ? La protection des données personnelles devient un facteur de différenciation concurrentielle. C’est un mouvement assez nouveau et intéressant, qui témoigne d’une prise de conscience de la société. »

Lire la suite sur Le Monde

La reherche sémantique, c’est maintenant que cela commence !!

20 mai 2012

Image representing Google as depicted in Crunc...

Google vient d’annoncer par la voie de son blog officiel le lancement d’une mise à jour importante de ses pages de résultats de recherches. Cette mise à jour introduit la notion de « Knowledge Graph », qui est l’appellation marketing de Google pour désigner des pages de résultats plus sémantiques. Il s’agit d’un acte fort qui arrive quelques jours après l’annonce de Bing allant dans le même sens.

Par cette mise à jour, Google cherche à rendre son moteur plus intelligent, et à apporter des informations connexes à la recherche de l’utilisateur. L’utilisateur n’aura –dans bien des cas– plus besoin de cliquer sur un résultat pour obtenir l’information qu’il recherche, l’information étant déjà présente sur la partie droite de l’écran. Si cette fonctionnalité est une avancée substantielle pour l’utilisateur, elle risque de se faire au détriment d’un certain nombre de sites éditeurs qui devraient voir leur nombre de visites baisser. En effet, les informations clés présentées à l’utilisateur sur la partie droite de l’écran se substitueront dans bien des cas à une recherche plus approfondie qui aurait généré une visite sur un site éditeur.

Cette nouvelle manière d’appréhender la recherche est en revanche une porte grande ouverte sur la culture et le savoir, dans la mesure ou Google présentera à l’utilisateur des thématiques et informations connexes permettant d’aller plus loin.

Notons, qu’une fois n’est pas coutume, cette nouvelle fonctionnalité est lancée aux États-Unis, sans que Google ne communique sur une date de lancement pour la France.

Réseaux sociaux : de l’addiction à l’addition

19 mai 2012

Le portail 01Net a publié durant la semaine du 14 mai 2012 à une série de 5 articles critiques sur les réseaux sociaux en ligne (ou médias sociaux). Loin d’un discours médiatique général ou commercial encensant parfois le bénéfice des réseaux sociaux pour les particuliers, les entreprises, les institutions et donc au sens large pour les organisations, le site passe en revue les modèles économiques des médias sociaux, la dynamique decaptation de l’attention désormais bien connue par les chercheurs et analysée en France notamment par des penseurs comme le philosophe Bernard Stiegler ou Alain Giffard.

Captation de l’attention et ciblage publicitaire

Ce dossier de 01Net porte un regard citoyen sur les pratiques des utilisateurs des médias sociaux et offre aux internautes des informations pour débattre sur les questions de l’éducation au multimédia, du respect des données personnelles et de la vie privée ou encore des phénomènes d’addiction en ligne. Le journaliste Nathan Sommelier a réalisé une enquête approfondie avec faits et argumentation qui va de l’analyse psychologique de l’internaute, de ses « amis » ou « connaissances » sur ces médias sociaux (et le narcissisme qui en découle) au « profiling » de l’identité derrière le profil (avec l’exemple de Facebook« Vous n’êtes pas sur Facebook, et pourtant si ») en passant par leciblage publicitaire ou encore la modélisation de l’identité numérique par les services en ligne de réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Google, LinkedIn…).

Societé de la transparence et sursaut éthique

La société de la transparence mise en jeu dans les discours de ces entreprises peut s’avérer d’une opacité totale pour l’internaute et le mobinaute comme l’écrit le journaliste de 01Net qui espère en conclusion « un sursaut éthique »via une prise de conscience individuelle sur ce que sont réellement les médias sociaux et les objectifs commerciaux des formes qui les proposent. Un dossier de qualité que cette série d’articles qui invite chacun à mesurer l’impact de nos pratiques au-delà de la facilité de ces outils.

Réseaux sociaux : de l’addiction à l’addition
 (1/5),
Réseaux sociaux comme outils : de l’addiction à l’addition (2/5),
Réseaux sociaux : de l’addiction à l’addition, sur écoute (3/5),
Réseaux sociaux : de l’addiction à l’addition, identité perdue (4/5),
Réseaux sociaux : le besoin d’un sursaut éthique (5/5).


%d blogueurs aiment cette page :